VHC A NOGARO : LA F3 & F.R. CLASSIC, LA LOTUS ET LE MAXI 1000

samedi 13 septembre 2014 par IMEC

Toutes les plateaux de la série VHC FFSA se retrouvaient sur le circuit de Nogaro le week-end dernier, pour la rentrée des classes accompagnée par magnifique soleil d’été. Retour sur ce meeting avec le Trophée Maxi 1000, la F3 et F.R. Classic et le trophée Lotus.

Trophée Maxi 1000, Lefebvre double la mise : Aux mains expertes de Maxime Lefebvre, la berlinette Alpine A110 continue de sévir sur les courses du Trophée Maxi 1000. Face à la meute des Mini Cooper lancées à ses trousses, le pilote Picard a réussi à mener cette première course de bout en bout. Laurent Majou, le « poleman », et Michel Frenoy sont les seuls à avoir tenu sa cadence, notamment le premier, bien revenu en fin de course, qui s’incline pour seulement 2/10 de seconde. Thierry Thiéfain prend la 4e place à bonne distance, alors que Philippe Gandini, arrivé à Nogaro en leader du challenge, est le grand perdant du jour au volant de sa nouvelle Jem à
mécanique de Mini Cooper. Ralenti dans le dernier tour, il laisse échapper la 5e place qui lui semblait promise. Philippe Quirière (Cooper) et Albert Donnay (Honda N600), respectivement primés en classe 3 et classe 1, sont les autres lauréats de cette première course.

Vainqueur à l’arraché de la course du samedi, Maxime Lefebvre a de la suite dans les idées ! Une fois de plus, le pilote de l’Alpine a volé la vedette aux Mini Cooper en prenant la course en mains dès le feu vert devant Michel Frenoy, bientôt pris de vitesse par Laurent Majou. Après une brève neutralisation des débats (suite à la perte d’une route sur la Ginetta de René Michel !), la situation est restée inchangée en fin de course, en dépit d’un somptueux va-tout de Laurent Majou dans le dernier tour. Michel Frenoy à nouveau 3e, le podium de la veille est reconduit. 7e, Philippe Quirière (Cooper) décroche la victoire en classe 3, imité par Michel Abeille (Trabant) en classe 1000 cm3. Philippe Gandini, absent de cette course pour avoir cassé son moteur la veille, est le grand perdant du week-end. Au soir de ce meeting, il se fait subtiliser le commandement du trophée par Maxime Lefebvre.

F3 et F.R. Classic, deux hommes pour un fauteuil : Le duel attendu entre Valerio Leone (March 783) et Frédéric Lajoux (Chevron B43) bien eu lieu dès la première journée. Parti de la pole, l’Italien s’est très vite fait subtiliser le commandement par son rival, avant de récupérer son bien au septième passage. Après une courte neutralisation de la course, le face à face a aussitôt repris entre les deux maîtres actuels de la F3 Classic, pour se conclure à l’avantage du champion en titre au terme de quatre ultimes tours de lutte serrée. En attendant le match retour, dimanche après-midi, Jean-Pierre Eynard-Machet (Martini MK31) a défendu sa 3e place avec panache tout au long de cette course 1, en résistant à la pression de Pascal Gerbout et de l’Italien Maurizio Bianco (tous les deux sur une Ralt RT3). Jean-Christian Darlot (Martini MK33), le leader du trophée, s’est montré aussi intraitable en Formule Renault, en ne laissant à personne d’autre le soin de mener les débats du début à la fin. Charles Gerbout « junior » (Swift) termine à une excellente 2e place, devant Bruno Mottez (Martini MK44)

Leader au premier tiers de cette course 2, Valerio Leone (March 783) a malheureusement perdu tout espoir de signer un doublé en étant trahi par son moteur à ce stade des débats. Fred Lajoux s’est alors naturellement empressé de lui succéder en
tête, puis de prendre ses distances sur l’Italien Maurizio Bianco (Ralt RT3), très entreprenant ce week-end, et Pascal Gerbout (Ralt RT3). Bien remonté, le Belge Pierre Merche (Ralt RT1) termine bon 4e devant Fabrice Notari (Ralt RT1) et un Jean-Pierre Eynard-Machet (Martini MK31) déchainé. Contraint à partir bon dernier, celui-ci avait même réussi à remonter en 4e position avant de reperdre du terrain en effectuant un tête-à-queue. Bernard Honnorat et Laurent Vallery-Masson (sur des Ralt RT3), les duettistes d’HVM Racing, suivent ensuite dans cet ordre. Du côté des Formule Renault, la domination de Jean-Christian Darlot (Martini MK33 turbo) s’est poursuivie aujourd’hui, au grand dam de Thierry Auvray (Martini MK65) et de Charles Gerbout (Swift), qui le rejoignent sur le podium.

Trophée Lotus : mach nul entre Tournet et Jacquet Détenteur de la pole, Xavier Jacquet a logiquement été le plus prompt à s’emparer du commandement au départ de cette première course du Trophée Lotus. Puis, un sévère duel s’est engagé entre lui et Romain Tournet. Déjà pointé en tête à la mi-course, ce dernier a ensuite continué sur le même tempo, pour s’imposer finalement d’extrême justesse sous le drapeau à damier. Défait, Xavier Jacquet ne l’a été que de 2/10 de seconde ! Très loin derrière ce duo infernal, Philippe Gaso s’est contenté d’assurer une 3e place qui le rapproche encore un peu plus d’un nouveau sacre. Tout aussi régulier, Didier Berrezai termine au pied du podium, après avoir tenu en respect Florent Cazalot, Jean-Jacques Billières et Christian Odin. Jacques Dufetre place ensuite la première des trois Caterham en course.

Sur une piste présentant encore quelques traces des pluies de la nuit, le Trophée Lotus s’est chargé d’inaugurer cette seconde journée. Battu d’un souffle la veille, Xavier Jacquet a, cette fois, pris la course à son compte en dominant son sujet de bout en bout. Déjà distancé de 5 secondes à la mi-course, le vainqueur du samedi, Romain Tournet, a ensuite définitivement perdu le contact à la suite d’un tête-à-queue. Un peu plus loin, l’enjeu de la 3e place a été prétexte à une belle empoignade entre Philippe Gaso, Florent Cazalot et Didier Berrezai, qui s’est conclue à l’avantage du premier,
les deux autres finissant par s’accrocher dans le dernier tour. Christian Odin arrache ainsi la 4e place devant Jacques Dufetre, le plus véloce des utilisateurs de Caterham.

Tous les classements ici : http://www.actumecanique.fr/spip.php?article4180

J. Furet @ photos B.L.S.