V de V A MAGNY - COURS : LE TITRE EN VUE POUR LE TFT

lundi 13 octobre 2014 par IMEC

Avant dernier rendez-vous à Magny Cours pour le Challenge Proto, avec trente voitures sur la grille, provenant de France, d’Italie, de Grande-Bretagne, le lutte pour le podium promet d’être intense. Avec le départ donné à 10h00, tous les esprits s’ échauffent autour des cafés matinaux. Résultat : à l’extinction des feux rouges, c’est à un véritable sprint auquel l’on assiste une heure durant. Ainsi, l’excellent Léo Roussel, parti 12e pointe à la troisième place dès le troisième tour. Dans le stand Ligier Oak Racing, l’on retrouve Guy, le patriarche ainsi que Guillaume Moreau, l’ex-pilote maison accidenté en LMP2, qui officie désormais chez Oak. En piste, ce qui doit arriver arrive : Pierre Sancinéna attaque comme un fou, part en tête à queue à Adélaide, et tombe en 21e position. Dommage pour le Mornay Racing de la famille Petit.

Devant, les deux Norma pilotées par Thomas Accary (CD Sport) et Alain Ferté (TFT) dominent, avec des tours en 1’28’’2 ou 28’3, mais Léo Roussel Tatuus (Extrème Limite) tourne quatre dixièmes de seconde plus vite encore, tandis que Joffrey de Narda Ligier (Graff Racing) prend sa roue. Aussi, après 30 tours et 50 minutes, Roussel passe et prend le commandement. Las, il perd le leadership un peu plus loin quand ce dernier cède son volant, passant en 4e position lorsque Jean-Claude Poirier reprend la piste. Il tourne en 1’43, 1’44 quand … le Safety Car entre en piste, au 66e tour. Pour Ferté, au volant, c’est une opportunité unique. Il s’arrête pour faire le plein de carburant et passe le volant à Vincent Capillaire. Le coup du siècle. Etrangement, la Ligier 91 s’arrête quand la voiture de sécurité quitte la piste. Grave erreur de jugement, certes, mais sans conséquence, puisqu’elle va ensuite passer de longues minutes au stand, perdant tout espoir de briller.

A mi-course, on arrive à la lisière des 100 tours, avec toujours la Norma du TFT de Capillaire, Ferté en tête, le premier réalisant un super boulot au volant, toujours sur le même train de pneumatiques. A une heure de l’arrivée, c’est Garry Findlay Norma (CD Sport)qui passe en 2e position. Mais il roule désormais à deux puis trois tours des leaders. Sauf problème, la Norma TFT est désormais irrattrapable. Même les sorties du safety car aux 153e et 163e tours n’y changent rien, pas plus que l’accrochage entre Thomas Accary et Jean-Claude Poirier. Enfin, un mot sur le classement des Gentlemen Drivers, tous sur Norma, avec de très grosses performances des équipages N° 56, Tardieu, De Miguel longtemps en lice pour un Top 5 au scratch, N°6 Bazaud, Thirion, Rihon et N°3 Kubryk, Beck, Michel, prouvent qu’un équipage homogène, peut régulièrement jouer une place parmi les dix premiers. La firme de Saint Pé de Bigorre le NAC place 8 Norma dans le top 10 et réalise le carton plein dans le top 5. Le TFT vainqueur avec Capillaire Ferté ne devrait pas avoir trop de mal à décrocher un nouveau titre. Le CD Sport prend la 2e place avec Bole-Besançon, Taittinger, Findlay, et la 3e revient à l’ Equipe Palmyr avec Vaglio – Giors, Buret. Des équipes habituées depuis longtemps à jouer aux avants-postes.

B.L.S. – communiqué Pascal Dro @ photos Maurice Camus