UNE BONNE ENTREE EN MATIERE POUR JEAN-BAPTISTE DUBOURG

mercredi 7 décembre 2016 par IMEC

Ph.6095-1

Le podium de la course 2 avec Franck Lagorce, Jean-Baptiste Dubourg et Jean-Philippe Dayraut

Vainqueur de la Course 2 et deuxième de la Course 1, Jean-Baptiste Dubourg confirme qu’il est l’homme à battre cette saison, une bonne entrée en matière. La victoire de Christophe Jouet en Elite dans la Course 1, les performances d’Andréa Dubourg et d’Emmanuel Moinel démontrent le potentiel du DA Racing sur le Trophée Andros. Jean-Baptiste Dubourg était impatient de retrouver la glace du Trophée Andros pour remettre son titre en jeu. Malgré le lest de 60 kilos réservé au tenant du titre, le pilote du DA Racing fait une très bonne entrée en matière en montant sur la deuxième marche du podium de la première course. Le lendemain, « JB » continue sur sa lancée en remportant la première manche qualificative avant de s’élancer de la pole position de la finale. Intraitable au volant de sa Clio 3 DAR N°1, « JB » résiste aux attaques de ses poursuivants pour signer sa première victoire de la saison. Un succès qui lui permet de prendre la deuxième place du classement provisoire du Trophée Andros.

Engagé ponctuellement cet hiver après sa troisième place en Championnat de France de Rallycross Supercar, Andréa Dubourg a fait jeu égal avec les plus rapides lors de la première course du week-end. Septième à l’issue des « qualif », il a profité d’une finale « houleuse » pour accrocher le Top 5 de la Course 1. Le lendemain, un souci sur la boite de vitesses de la Clio 3 DA N°7 a contraint Andréa à revoir ses ambitions. Il termine la Course 2 au 11e rang. De retour pour quelques courses au volant de la Clio 3 DAR N°1, Christophe Jouet n’a pas manqué ses débuts à Val-Thorens en signant le premier carton plein de la saison en Elite avec une domination totale des manches qualificatives à la finale. Dimanche, avec les 60 kilos de lest réservés au vainqueur la Course 1, Christophe est en mesure de se battre pour le podium, mais un concurrent en a décidé autrement en venant le percuter dans les derniers mètres de la course. Christophe doit se contenter de la quatrième place. Nouvelle recrue du DA Racing dans la catégorie Elite, Emmanuel Moinel a vite pris ses marques au volant de la Clio 3 DAR N°7. Après une première journée marquée par une 11e place, il a profité du staff technique de l’équipe girondine pour analyser ses performances. Dimanche, Manu fait un grand bond en avant et se montre plus à l’aise au volant de la Clio. Septième à l’issue des manches qualificatives, il s’est joué des pièges de la finale pour se classer cinquième.

Les réactions avec Jean-Baptiste Dubourg : « Quel bonheur de commencer l’hiver par une victoire et une deuxième place, j’aurais signé des deux mains pour un tel résultat en arrivant à Val-Thorens, d’autant que j’ai dû composer avec un invité dans la Clio 3 à savoir les 60 kilos de lest réservés au tenant du titre. Je ne suis qu’à un point de la première place, c’est un résultat très valorisant et cela récompense le travail réalisé par les mécaniciens et les ingénieurs de l’équipe, d’autant que nous avons dû composer avec un100 kilos de lest embarqué sur les deux jours de course Avoir le numéro 1 sur les portières vous amène une pression positive qui permet de surfer sur la bonne dynamique du titre décroché l’hiver dernier, mais attention, il ne faut pas s’emballer. Nous avons connu un week-end bizarre au niveau de la stratégie des pneumatiques, différentes options étaient possibles et ce n’était pas évident de faire le bon choix. Avec au moins six pilotes en mesure de remporter une course chaque week-end, il sera très important de scorer un maximum chaque épreuve, on peut vite passer de la première place à la sixième. Ce week-end, nous avons découvert la Super Pole, réservée aux cinq premiers des « qualif’’ », c’est un nouvel exercice très intéressant sur un seul tour et déterminant dans la lutte pour la victoire. Toute l’équipe est maintenant focalisée sur la prochaine échéance en Andorre le week-end prochain. »

Avec Emmanuel Moinel : « J’avais tout à découvrir ce week-end : l’équipe et la Clio 3 DAR du DA Racing. J’ai dû rapidement trouver mes marques et reprendre les réflexes du pilotage sur glace après dix mois de pause. La première course était un peu difficile et le résultat était en dessous de mes objectifs avec néanmoins une belle marge de progression. Dimanche, j’ai profité des acquis de la veille pour revoir mon pilotage. Je termine la deuxième course avec une cinquième place, c’est de bon augure pour la suite de la saison. »

Avec Andréa Dubourg : « Val-Thorens est incontestablement un de mes circuits préférés sur le Trophée Andros, comme d’habitude, les organisateurs ont su préparer une piste de qualité. Cette année, mon programme sur la glace n’est pas défini, il va s’articuler autour de participations ponctuelles. Mon approche n’est pas la même et j’ai abordé cette course sans pression. J’ai tout de suite trouvé le bon rythme pour me battre pour le Top 5 lors de la première course. Dimanche, la vitesse était bien au rendez-vous, mais une petite faute dans la Manche 1 et surtout un problème de boite de vitesses dans la suivante ont stoppé mes chances de bien figurer. Je suis déçu, car la vitesse était au rendez-vous. Néanmoins, j’ai pris un maximum de plaisir à rouler sur la glace tout le week-end. » et Christophe Jouet : « C’est toujours plaisant de commencer le Trophée Andros par un carton plein avec la victoire en manches qualificatives, la victoire en finale et le meilleur tour en course. Mais, ma principale satisfaction est d’avoir ramené une voiture à « JB » sans aucun problème tout en essayant de ramener un maximum d’informations pour lui permettre de jouer les premières places. Dimanche, j’ai découvert le pilotage avec le lest de 60 kilos réservé au vainqueur et je n’ai peut-être pas assez anticipé ce handicap et je perds quelques dixièmes de secondes, tout en pouvant me battre pour le podium. En finale, je me suis bien battu avec Nathanaël Berton avec un beau spectacle, c’était sans compter sur un concurrent qui vient me percuter dans le dernier virage du dernier tour de la finale. Sur le Trophée Andros, il faut de l’expérience et un pilotage précis, mais visiblement un des concurrents ne répond pas aux critères. ». Vendredi direction de l’ Andorre pour la deuxième manche.

B.L.S. – source D.A.R. @ photo PAB