SLALOM : A TARBES LOÏC DERREY SORT SA BOTTE SECRETE

samedi 4 octobre 2014 par IMEC

Loïc Derrey s’impose pour la 1e fois à Tarbes

La météo a eu la bonne idée de se ranger du côté des organisateurs pour ce 17e Slalom de La Ville de Tarbes qui se déroulait sur l’ Autoport Kennedy. Cette épreuve se déroule une semaine après la finale des slaloms, à la Châtre, presque tous les pilotes du sud-Ouest présents dans la Nièvre sont également à Tarbes et certains ont soif de revanche ce qui va donner de belles passes d’armes dans les différentes catégories Une lutte indécise oppose plusieurs pilotes de monoplaces pour la victoire, jusqu’à ce que le Gersois Loïc Derrey sorte sa botte secrète sous la forme de quatre pneus neufs.

Une première pour Loïc : le nom de Derrey est familier aux spectateurs tarbais, Jean-Jacques, le père s’étant imposé plusieurs fois sur ce parcours. Cette année son fils Loïc a pris sa succession, en remportant pour la première fois cette épreuve. Les Agenais Nicolas Fierro, Julien Busato et Derrey, ne vont rien lâcher, le premier cité s’impose aux essais et à la première manche de course. Sûr de son fait il continue sur sa lancée sans rien toucher à sa Dallara, grossière erreur, car Derrey prend la décision de monter des pneus neufs pour l’ultime manche et arrache la victoire pour quelques microns de seconde devant Fierro et Busato.

Du rififi dans les groupes : pour les classements de groupes, si Christophe Carrère s’impose fort logiquement dans la catégorie prototype, tout comme Rémi Moulia en FS/FC (photo) ou Jean Larbre en CNF, certains ont encore en travers de la gorge les résultats de la finale, et ça va chauffer. En groupe A, Grégory Tilhac tient à redresser la barre et bat à plate couture les frères Bacquié Cyril et Jérémie. Mickaël Laret tient à fêter sa victoire à la Châtre avec en ligne de mire un certain Lourdais, Hervé Cazajous qu’il finit par épingle à son tableau de chasse en remportant le groupe FN. Le Lourdais Grégory Cazajous avec une monte plutôt bizarroïde sur sa Citroën remporte la classe Loisir. Sandra Cazentre engagée en loisir remporte la Coupe des Dames.

Il faut le savoir : de slalom poursuite cette épreuve est devenue un slalom tout court. Un changement imposé par la préfecture, qui a refusé que deux voitures se trouvent sur le parcours en même temps, tout comme l’ arrêt de la compétition qui doit se terminer à 17 heures. Allez donc savoir pourquoi, il est loin de faire nuit à cette époque ci. Un horaire qui a posé problème aux officiels. Soit deux tours par manche, mais seuls la moitié des concurrents auraient disputé la 3e. Alors va pour deux manches de trois tours, cela passe dans les délais. Un truc qui a mis quelques pilotes dans l’embarras, deux tours ça va mais trois, bonjour les dégâts : ce n’est plus de mon âge ! Pour ne pas en froisser certains, nous ne citerons pas de nom, d’accord Marcel ?

Classement ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article4235

B.L.S.}