LE SACRE DU TFT AVEC FERTE, VILARIÑO ET ILLIANO

lundi 7 novembre 2016 par IMEC

S’il s’était caché depuis le début du week-end, le soleil s’est présenté au meilleur moment pour illuminer, à Estoril, la dernière journée de la saison 2016 des V de V Endurance Series. Rendez-vous en 2017 pour vivre une campagne qui promet d’être encore plus riche en action !

Endurance Proto : En remportant au Portugal leur quatrième succès de l’année, Ander Vilariño, Alain Ferté et Philippe Illiano du Team de Nogaro le TFT scellent un titre que d’aucun imaginait leur échapper, puisqu’il suffisait à la Norma M20 FC n°2 de prendre le départ et c’était dans la poche. Ils y ont cependant mis la manière en ne lâchant rien lorsqu’ils s’imaginaient battus et grimpent une dernière fois sur la plus haute marche du podium qu’ils occupèrent à Barcelone, pour la première manche, au Mans et à Magny-Cours.

En sport automobile, rien n’est joué avant la présentation du drapeau à damier, et l’équipage de la Norma n°22 DB Autosport en fait encore l’amère expérience. Comme au Mugello, le trio Delafosse / Dannielou / Petersen mène en effet la quasi-totalité des débats, mais une sortie de piste à dix minutes de l’arrivée les contraint à l’abandon. Une voie royale s’ouvre alors pour les néo-champions, toujours en embuscade durant une épreuve qui a vu de nombreux prétendants jeter l’éponge. Tels la Norma n°40 Equipe Palmyr (Mondolot / Zollinger / Thuner), la n°30 CD Sport (Scheier / Taittinger / Cochet) ou la Ligier JS 53 Evo 2 n°17 IDEC Sport Racing (Patrice et Paul Lafargue / Enjalbert).

Ces abandons, associés aux soucis qu’ont pu rencontrer les Norma n°32 CD Sport (Maulini / Bole-Besançon / Foubert), 4e, ou n°21 DB Autosport (Bassora / Monclair / Santamato), 6e, permettent aux concurrents Prestige, comme à Magny-Cours, de se hisser sur le podium du général. Equipe Palmyr se console ainsi en plaçant deux de ses quatre Norma dans le tiercé de tête, la n°42 de Kubryk / Wolff / Beck précédant la n°41 de Croullet / Rosati. La n°43 du team gardois, aux mains de B. Thuner / Genecand / Girardet se classe quant à elle en 5e position et complète un tiercé Equipe Palmyr au classement réservé aux Gentlemen. Cette finale fut dans la continuité des précédentes, indécise jusqu’au dernier tour.

G.T./Tourisme : La journée a mal commencé pour l’équipage champion en titre, contraint de déclarer forfait pour la course en raison d’un accident survenu ce matin en qualifications et qui endommagea la Ferrari 488 GT3 n°1 Visiom. Au terme des 6 heures, en dépit de ce résultat vierge, Jean-Paul Pagny, Thierry Perrier et Jean-Bernard Bouvet sont néanmoins officiellement sacrés champion 2016 du Challenge grâce à leur avance conséquente et à l’abandon de la Ferrari 458 GT3 n°51 AF Corse de Cordoni / Zanuttini / Montermini.

L’épreuve est remportée par la Porsche 991 GT3 R n°76 IMSA Performance qui a mené un parcours de toute beauté. Raymond Narac et Thierry Cornac ont en effet évolué dans le tiercé de tête durant la majeure partie de la course, occupant même longuement la tête durant la première heure dans des conditions extrêmement piégeuses. Elle se paye ainsi le luxe de terminer en 3e position du classement général, loin devant la seconde GT qui s’impose, elle, en GTV2. Il s’agit de la Porsche 991 GT3 Cup n°62 Porsche Lorient Racing de Polette / Lelièvre qui précède dans ce classement la Porsche 991 GT3 Cup n°67 IMSA Performance de Pierre / Armindo et la Porsche 991 GT3 Cup n°3 Racing Technology de Leherpeur / Chargé / Noël, leader à mi-parcours.

Dans le clan des GTV1, si la deuxième marche du podium est vite assurée par la Ferrari 458 GT3 n°30 Classic & Modern Racing de Loger / Debs / Mouez, la lutte pour la troisième marche du podium donne lieu à une belle explication en fin de course entre la Ferrari 458 GT3 n°31 CMR de Surand / Soave / Bourachot et la Renault R.S. 01 n°45 AB Sport Auto de Thybaud / Proust / Chardonnet. Le dernier mot revient finalement à cette dernière à deux minutes de l’arrivée ! Quant au S1, enfin, il est remporté par la GC10-V8 n°19 Vortex de Amrouche / Gruau.

LMP3 : Bien que le Graff se soit imposé pour la deuxième fois de la saison en LM P3 avec sa Ligier JS P3 n°888 confiée à Trouillet / Rosselo / Capillaire, Inter Europol Competition, en se classant au pied du podium de l’épreuve portugaise, consacre en 2016 les pilotes de la n°13, Jakub Smiechowski et Martin Hippe, victorieux à quatre reprises cette saison.

A Estoril, l’équipe polonaise est en passe d’ajouter un cinquième succès, mais une pénalité durant la dernière heure la fait rétrograder au classement. Après avoir vu la Ligier n°5 by Speed Factory prendre le relais en tête, la n°888 ne manque finalement pas l’occasion de terminer en beauté et de prendre date pour 2017. La n°5 cède également la deuxième marche du podium à la n°93 N’Race de Fontaine / Decultot / Perroy à 20 minutes de l’arrivée, mais peut se consoler avec la victoire en prestige de Abello Gamazo / Costa / Fuster Pliego.

Last but not least, LNT / Simpson Motorsport conclut une saison de domination en PFV en remportant une nouvelle fois, outre le général, le classement de la classe avec sa Ginetta G57 n°57. Et avec elle la couronne 2016 pour Lawrence Tomlinson, le boss de la marque, accompagné ce week-end par Simpson et Burke. Les Italiens de Nova Race concluent leur campagne sur la deuxième marche avec la Ginetta n°75 de Salvador / Fernandes / Wilson, devant la n°99 Century Motorsport de Green / Breukers / McKay.

B.L.S. – communiqué @ photos Huges Laroche