JEAN BAJU A TROIS PASSIONS

vendredi 3 octobre 2014 par IMEC

Jean avec Anouck Abadie, seule féminine engagée en Championnat de France F4

Ce week-end, le Gersois Jean Baju va rejoindre le circuit Le Val de Vienne, pour y disputer la Coupe de France des Circuits, avec sa BMW M3 engagée en groupe N. En dehors de la compétition Jean à deux autres passions, son métier et l’écriture.

Jean, qui es tu ? « J’ai trente quatre ans, je suis militaire au 3e Régiment de Parachutistes d’ Infanterie de Marine basé à Carcassonne. Je fais ce métier depuis six ans, c’est mon autre passion. Le régiment me soutient dans ma démarche, c’est un sport à part et nous faisons un métier à part également. Je possède mon brevet de parachutiste, j’ai du faire une cinquantaine de sauts. »

Comment es-tu venu au sport automobile ? « Mon père a piloté pendant de nombreuses années. Quand j’étais adolescent il m’amenait à Nogaro et Lédenon. Je passais de nombreux week-end à le suivre et à donner un coup de main au sein des structures dans lesquelles il évoluait. J’ai pris le virus du sport auto quand il m’a fait découvrir le pilotage en m’offrant un stage de pilotage sur monoplace chez CD SPORT pour mon dix septième anniversaire. J’ai continué avec cette école de ma propre initiative en Formule Renault puis FR 2000, car j’y ai trouvé un cadre pro, idéal pour apprendre et un très bon moniteur en la personne du Palois Laurent Cazenave. »

Pourquoi avoir choisi la Coupe de France des Circuits ? « En 2012, je cherchais une catégorie pour pratiquer mon sport et j’ai donc choisi la Coupe de France en groupe N, séduit par la compétition et la bonne ambiance qui y règne ainsi que les coûts abordables. J’ai donc fait l’acquisition d’une M3 E36 3.0 que j’ai entièrement monté pour la piste pendant mon temps libre. » (N.D.L.R. : voiture qui porte les couleurs de son régiment)

Maintenant, quel est ton objectif ? « Aujourd’hui mon but est de me faire plaisir, questions sensations je ne suis pas déçu. Ensuite je souhaite engranger de l’expérience, car je ne connais pas tous les circuits. Je dois aussi faire évoluer mon auto pour me rapprocher petit à petit des hommes de tête. En 2015, je partagerais le volant de mon auto avec mon ami Alain Sallefranque avocat à Dax. Nous espérons faire les manches de Nogaro, Arnos, Albi, Lédenon, Val de Vienne et Haut de Saintonge. »

Jean a encore une autre passion, celle de l’écriture. Voilà pourquoi, depuis quelques jours il a rejoint l’équipe rédactionnelle d’actumecanique. Si vous êtes présents sur le circuit du Val de Vienne, n’hésitez pas à aller à la rencontre de Jean pour lui faire part de vos joies ou… misères. Il nous racontera cela à son retour.

B.L.S.