HISTORACING A NOGARO : LES ENJEUX DU WEEK-END

vendredi 5 septembre 2014 par IMEC

Ce week-end, les trophées et challenges historiques français sont au grand complet à Nogaro. Troisième round de la série FFSA des Trophées Historiques des Circuits, ce meeting HistoRacing Festival offrira la vedette à près de 350 pilotes au gré des 19 courses figurant au programme !


Trophée F3 Classic et F.R. Classic : Avec pas moins de 37 monoplaces de Formule 3 et de Formule Renault attendues sur ses grilles de départ, le plateau de la F3 Classic s’annonce riche en péripéties. Lauréat des quatre dernières manches, Fred Lajoux (Chevron B43) aura pour seul objectif de poursuivre la série face à Valerio Leone (March 783) et Jean-Pierre Eynard Machet (Martini MK31), qui l’encadrent actuellement sur le podium provisoire de la F3. Pascal Gerbout (Ralt RT3), Pierre Merche (Ralt RT1), Fabrice Notari (Ralt RT1), Fred Da Rocha (March 793) et Jean-Baptiste Châteaux (Ralt RT1) ont également un bon coup à jouer, au même titre que les co-organisateurs du meeting, Bernard Honnorat et Laurent Vallery Masson (sur des Ralt RT3). Du côté des Formule Renault, l’absence de Lionel Robert offrira de belles occasions de victoires aux Jean- Christian Darlot (Martini MK33), Claude Tourand (Martini MK36) et Tony Boudreault (Orion 90), que l’on point actuellement dans cet ordre au classement général.

Trophée Lotus : Organisé à la gloire de la fameuse Lotus Seven et de ses descendantes, le Trophée Lotus assume fièrement son statut de doyen des trophées historiques français. Pas moins de 24 roadsters de ce type sont attendus à Nogaro, où Anthony Delhaye s’emploiera à combler son retard sur Philippe Gaso au classement général, dans l’espoir de le priver du titre 2014. Face aux deux hommes, quelques autres virtuoses de la Lotus Seven ne partiront pas battus, à l’image de Xavier Jacquet ou de Romain Tournet, respectivement vainqueurs cette saison à Spa et à Pau. On pourra également ajouter à la liste des candidats aux podiums du week-end les noms de Gilles Colombier, Florent Cazalot ou encore celui de Christian Odin, ce dernier cumulant les rôles d’acteur et d’organisateur du trophée. Côté présence féminine, c’est à Mathilde Huret que reviendra l’honneur et le mérite d’être une des seules filles en piste.

HTCC – Groupe 1 : Paradis des anciennes berlines du Groupe 1, le HTCC propose le plateau le plus fourni du meeting avec pas moins de 43 pilotes, ou tandems de pilotes, prêts à en découdre ! Michel Billion-Rey (Escort RS2000) et Stéphane Delecour (Opel Commodore GSE), les deux premiers du général, sont bien entendu dans le lot, mais aussi Didier et Julien Gruau (Vauxhall Magnum), Jean-Pierre Vacher, André Cholley, Georges Perrillat (sur des Escort RS2000), « Levla », Tony Deschamps, Laurent Dallet (BMW 30 CSI), Dominique Josquin (Rallye 3) ou Marcel Massini (BMW 323i). Le match s’annonce tout aussi ouvert en catégorie Prostock (des autos à la préparation plus limitée), dont le leader, Patrick Bourguignon (Chevrolet Camaro Z28), devra notamment se défaire de Philippe Gosset (BMW 528i), des Bigourdans Franck Cabarrou ou Franck Peille (BMW 323i), Philippe Truffier (VW Scirocco) et « Berdal » (BMW 635 CSI) pour espérer couper la ligne d’arrive en vainqueur. En invité de marque, Claude Dégremont sera également de la fête pour démontrer le potentiel de la Peugeot 505 « Antho ».

Trophée Maxi 1000 :Toujours prêtes à enflammer les débats, les petites sportives de moins de 1300 cm3 seront au nombre de trente quatre. A la pointe de l’effectif, Philippe Gandini qui a prévu d’étrenner une Jem à mécanique de Cooper S à cette occasion, sera sûrement encore l’un des mieux placés pour disputer la victoire à Maxime Lefebvre et sa Berlinette Alpine A110. Pour autant, les deux hommes, actuellement pointés dans cet ordre au classement général du trophée ne manqueront pas d’adversaires pour arbitrer leur duel. Parmi les nombreux pilotes de Cooper S, Michel Frenoy, Thierry et Frédéric Thiéfain, Philippe Quiriere, Laurent Majou ou Lionel Couche ont également les moyens de se mettre en évidence, tout comme Olivier Legriffon (Matra Jet), Joël Marteau (Rallye 2) ou Tomy Gruelles (Marcos). Ophélie Colin se chargera elle, d’apporter une touche féminine à ce plateau à bord d’une Mini 1275 GT.

Challenge Formule Ford : En l’absence du leader du challenge, le Suisse Pierre-Alain Lombardi, son dauphin et compatriote Alain Girardet (Van Diemen RF81) aura une belle occasion de combler son retard au cours du week-end. A la pointe d’un peloton de 32 monoplaces (d’avant 1982), il lui faudra toutefois contenir les velléités de quelques sérieux « clients », tels Xavier Michel (van Diemen RF81), Laurent Couregelongue (Van Diemen RF80), Jean Jacques Deverly (Van Diemen RF80), Jean Dionisotti (Van Diemen RF79) ou Gislain Genecand (Lola T342). L’étape gersoise s’annonce également agitée au sein de la classe A (les autos les plus anciennes) dont le leader, Yannick Verhille (Lola T200), sera en point de mire des Thierry Gallo (Merlyn MK20A), Régis Prévost (Mc Namara FCA MK3) et Yves Le Roy (Dulon LD4). Forte de cinq représentants, la délégation Suisse pourra également compter sur la seule « dame » de la course : la talentueuse Béatrice Cibien (Van Diemen RF80).

Trophée Formule Ford Kent : Une vingtaine de monoplaces de Formule Ford de la période 1967-1992 prendront possession du tracé gersois pour ce qui constituera l’avant dernière étape du Trophée « Kent » 2014. Le rendez-vous s’annonce de la plus grande importance pour le Manceau Philippe Beloou ou le Suisse Augustin Sanjuan, qui abordent cette fin de
Saison au coude-à-coude au sommet du classement général. Dans ces courses toujours extrèmement isputées, d’autres utilisateurs d’un châssis Van Diemen du début des années 90 se feront surement un plaisir de venir se mêler à leur lutte. On pense notamment aux deux autres suisses Alain Girardet et Jean Dionisotti. On ne se fera également aucun cadeau dans les deux catégories réunissant des autos plus anciennes, avec notamment le Belge Michel Kozyreff en « GHI », Pascal et Jérôme Metayer et Philippe Beloou père en « Pré 90 ». Ce dernier au volant d’une Rondeau, dont il fut le concepteur 30 ans plus tôt !

Challenge ASAVE et Trophée Saloon Car En regroupant leurs troupes dans des courses communes, le Trophée Saloon Car et le Challenge un respectable plateau de 43 autos. Sur le papier, les rôles principaux semblent promis aux Protos de John Doe (Chevron B60) et de Franck Metzger (Cesca Grac), mais leur fiabilité devra être au rendez-vous que le pronostic se confirme sur la piste. Présente en « invitée », la Chevrolet Corvette du Toulousain Fabrice Bernollin devrait faire parler la poudre, tout comme l’impressionnante De Tomaso Pantera de la famille Allemang père (Jean-Claude) et fils (Denis), déjà très en vue l’an passé. En quasi locaux, ces derniers partageront la vedette du Challenge Asavé avec la Chevrolet Corvette de José Beltramelli. On y surveillera aussi les Porsche de Patrick Andréoli, Damien Sionneau et Ghislain Gaubert, les Lotus Elan d’André Cholley et de l’Anglais Richard Batman, et les Alpine de Michel Claude Provost (A110). En Saloon Car, dans le sillage des Protos déjà cités, Christophe Terriou (Porsche 911 3,5L) et Marc Louail, qui troque sa Ford Falcon pour une inédite Ultima GTR, négocieront une étape importante dans la conquête du titre, face à Vincent Drouilleau (Alfa GTV6), Patrick Fuet et Franck Schaeffer (sur des BMW).

Trophée GT Classic : Inauguré cette année à destination des GT des années 80/90, le dernier né des trophées historiques nationaux aborde son quatrième rendez-vous à Nogaro avec un effectif à la hausse. Patrice Faurie (Porsche 964) et Alain Raillot (Ford Mustang SVT Cora R) vont notamment venir s’ajouter à une liste de près d’une vingtaine de concurrents. Sur des GT assez exceptionnelles, Franck Morel (Porsche 993 GT2 ex Labre) et Joël Postel (Chrysler Viper GTS-R ex Oreca) seront les mieux armés pour mener la danse en tête d’un peloton qui ne manquera pas de diversité avec, notamment, la Honda NSX de Jean-Charles Valinho, la TVR Tuscan que se partage Bernard Honnorat et Laurent Vallery Masson, ou la Gillet Vertigo d’Eric Gillet. Actuellement co-leaders du trophée à bord de Porsche 993, Patrick Delannoy et le Suisse Pierre-André Meroz sont bien évidemment aussi attendus sur le devant de la scène.

Legends Cars Cup : Fidèle des meetings HistoRacing Festival, la Legends Cars Cup réunit à Nogaro 40 de ses mini bolides à moteur de moto. Selon l’habitude, les batailles si annoncent de haute volée au cours des trois rencontres du week-end, dont l’une au format endurance de 40 mn.

Les listes d’engagés et les infos pratiques ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article4169
.

B.L.S. – Source J. Furet