GRAND PRIX DE NOGARO : LES BREVES DU VENDREDI

samedi 27 septembre 2014 par IMEC

Entre les essais libres des différentes disciplines, ceux qui continuent à monter ou peaufiner leurs structures, ceux qui briquent le matos, le vendredi n’est jamais un jour de tout repos, pour les différents acteurs du grand cirque qu’est un meeting sportif. Un jour qui permet au plumitif handicapé, et oui un accident domestique comme l’on dit, de faire la tournée des popotes en boitillant, mais en toute tranquillité car l’on ne se bouscule quand même pas dans le paddock. C’est aussi les retrouvailles avec la caravane du GT tour. Une caravane avec ses acteurs qui vont donner 14 représentations sur la piste, et dans le paddock de nombreuses animations pour petits et grands.

Le retour de Geoffrey Dellus : Depuis 2008 (1) il n’a plus disputé de compétition, même s’il est toujours présent sur le terrain avec sa société Stop & Go société d’ audiovisuel. Geoffrey va reprendre le volant ce week-end. Il disputera deux courses de Caterham R300 que lui prête son ami Frédéric Réal.

La seule femme en piste : ce week-end une seule femme sera en piste, il s’agit de Anouck Abadie d’ Issus dans la Haute Garonne. Engagée depuis le début de la saison en F4, elle tente de se faire une place au soleil dans un peloton de 24 monoplaces, avec les précieux conseil de son mentor Henri Pellefigue, un vieux briscard de la compétition automobile.

Le Lycée d’ Artagnan de Nogaro : au secours de Milan Compétition. Le team Milan Compétition ne peut pas être partout ce week-end. Nicolas Milan dispute la dernière épreuve de la Renault Clio Cup sur le circuit de Lédenon (2), de plus sept Clio sont engagés sous la bannière de son équipe de quoi occuper techniciens et mécanos. Les profs et élèves du lycée ont donc en charge les RCZ de Stéphane Ventaja et Thierry Boyer. Pour ce dernier, le changement de auvent n’est que positif pour lui, ayant réalisé son meilleur classement en essais libres depuis le début de la saison.

Deux pilotes sous l’auvent : Pendant plusieurs années, l’ Agenais Thibault Bossy a fait cavalier seul. Maintenant ils sont deux pilotes à suivre le GT Tour, dans sa structure TB 2 S. Cette saison il est accompagné par le Parisien Guillaume Savoldelli. Thibault va tenter de glaner de précieux points sur un circuit qu’il connaît bien pour terminer la saison dans le top 3 de la Peugeot RCZ, étant déjà titré en ‘’Junior’’.

Jérôme Tessanier le carrossier ambulant : dans le parc d’un circuit terre (Auto Cross, Sprint Car) tout le monde ou presque connaît le carrossier de Vic-Fezensac Jérôme Tessanier. Surprise, hier soir il faisait le pied de grue à l’entrée du circuit. Explication : « Chez Alméras ils ont cartonné une Porsche. Je viens redresser une aile arrière pour que la voiture puisse rouler demain. Cela ne va poser un gros problème, tout est dans le coffre, vérins marteaux de carrossier, on ne va pas y passer la nuit. »

Parisy en haut des tablettes des 14 GT : Journée studieuse pour tous les acteurs, adapter les réglages à la piste est sans aucun doute la principale activités des pilotes et des équipes. A ce petit jeu le Sébastien Loeb Racing semble être celui qui a su trouver la meilleure solution. Le Palois Mike Parisy détient le meilleur temps des essais libre sur l’ Audi R8 Ultra devant celle d’ Anthony Beltoise. Suivent trois Ferrari, la première du Sport Garage de Enzo Guibbert, celle du Team Duqueine de Soheil Ayari, Sofrev ASP occupe la 5e place avec Morgan Moullin-Traffort. Laurent Cazenave associé à son complice Claude Degrémont qui découvre la GT, s’est payé une belle frayeur avec la McLaren du DKR Engineering , privé de freins il a eu droit à une spectaculaire sortie de piste

Un déjeuner presse improvisé au box N°27 : En début de semaine, un E-mail laconique annonce que le traditionnel déjeuner presse n’est pas d’actualité ce vendredi. Non mais ça ne va pas la tête, on ne va quand même nous priver de cet incontournable rendez-vous ? Hop un coup de bigo à Mimi, pour l’état civil Marie-France Estenave : « Bon nous allons quand même le faire entre les habitués du circuit. » Elle rameute la bande, Kévin Leroy de Sud-Ouest, Bernard Ducon et Sébastien Lapeyrere de La Dépêche, Mimi, attachée de presse, Caroline Diviés directrice du circuit, et mes zigue. Fabien Barthez et René Pascouau, président de l’ASA, nous rejoignent un peu plus tard pour un petit quart d’heure, car leurs emplois du temps sont très serrés. Une occasion de faire le point sur une saison qui tire à sa fin, même s’il reste encore plusieurs rendez-vous sur l’agenda du circuit. Invité par Laurent, le maître des lieux du Box 27, que nous remercions chaleureusement, toute la bande n’a pas dérogé à ses vieilles habitudes qui remontent …. ? Allez donc savoir ! Au fait pourquoi le Box 27 ? Baptisé ainsi car le circuit en compte 26, le 27e est celui des habitués des lieux, situé juste en face la tour, où à chaque fin de manifestations tout le monde à plaisir à se retrouver pour papoter un verre à la main.

Les engagés et infos pratiques ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article4247

(1) Voir ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article74

(2) Voir ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article4241

B.L.S.