ET DE QUATRE POUR RENAUD MALINCONI

mercredi 3 mai 2017 par IMEC

Quatrième victoire pour Renaud Malinconi

Le week-end dernier, l’Albigeois Renaud Malinconi avait rendez-vous en terre Portugaise, à Portimao, pour la deuxième épreuve du Challenge Européen V de V. Fort de trois victoires lors du premier round en Espagne, c’est en leader du Championnat que le pilote du Circuit d’Albi se présentait sur le circuit de l’Algarve. Le circuit, rapide et technique fait la part belle au pilotage, ce qui n’est pour déplaire à Renaud qui ne connaît pas le tracé.

Démontrant une rapide adaptation au toboggan portugais, le pilote de la Funyo 5 N°81 aux couleurs du Team Total Cloud, , finit les 4 séances d’essais libres en tête des classements avec une avance conséquente, de bonne augure pour la séance qualificative. C’est avec confiance et détermination que Renaud aborde les qualifications, malheureusement au bout de 3 tours, la valve de gonflage de la roue arrière gauche casse, ce qui est très rare, et occasionne la crevaison de la roue, obligeant Renaud à mettre un terme à la séance. L’Albigeois signera néanmoins le troisième temps.

Course 1 : C’est sous la pluie que se déroulera la première course du week-end. Parti troisième, l’Albigeois bondit au départ et se retrouve rapidement deuxième sur une piste humide et piégeuse à souhait. La mécanique fonctionne à merveille et il ne faudra que 2 petits tours à Renaud pour prendre la tête de la course. Il filera vers la victoire en ayant creusé un écart de plus de 10 secondes avec ses poursuivants. C’est à ce moment-là un carton plein pour Renaud, 4 victoires en 4 courses.

Course 2 : Pour la deuxième course, le pilote Albigeois part également de la première position. Auteur d’un bon départ, la course lui semble acquise, quand coup de théâtre, au quatrième tour, Renaud est victime d’une grosse sortie de piste occasionnée par le bris d’une jante. La sortie est violente, plus de peur que de mal, mais c’est l’abandon et la voiture est amochée ; ce qui peut remettre en cause la participation à l’ultime épreuve du week-end si la voiture n’est pas réparable et réparée dans les temps. La déception est immense car dans
l’opération, se sont de précieux points au championnat qui partent en fumée.

Course 3 : La voiture est réparée in-extremis, moins de dix minutes avant l’horaire du départ, un exploit du team Total Cloud, qui permet ainsi à Renaud, de participer à l’ultime épreuve de la journée. A l’extinction des feux Renaud réalise un bon départ arrivant à grappiller quelques places. C’est alors qu’un concurrent trop optimiste manque son freinage et percute la Funyo par l’arrière l’envoyant en tête à queue. Obligé de laissé passer tout le peloton, c’est bon dernier que Renaud repartira. Une course effrénée s’engage alors pour remonter vers l’avant du peloton. L’Albigeois est déchaîné et double un à un les concurrents. Remonté septième, c’est à ce moment-là qu’un safety car fait son apparition, regroupant ainsi tout le peloton, une chance pour Renaud. Lorsque le safety car s’efface il ne reste plus que deux tours, et Renaud rattrape les 3 premiers qui sont roues dans roues. Il ne reste plus qu’un tour quand le pilote du circuit d’Albi fait la jonction. Renaud tente le tout pour le tout mais les pilotes protègent leur place farouchement et c’est en moins de 1.5 secondes que les 4 premiers franchissent la ligne d’arrivée. Il aura manqué à minima un tour à Renaud pour accéder à la troisième place voire mieux qui s’explique : « C’était typiquement le genre de course immanquable tant la performance était là, ce qui est assez frustrant, d’autant plus que je perds la tête du championnat. Mais c’est le sport ! Je regarde maintenant vers la prochaine course qui aura lieu en France dans un mois, sur le circuit du Castelet. J’ai la ferme ambition d’y faire parler la poudre et de faire en sorte que Portimao ne soit plus qu’un mauvais souvenir ! » En définitive Renaud a sauvé les meubles et ne perd pas son avance, au contraire, de plus il compte une victoire supplémentaire.

B.L.S. – communiqué @ photo Hugues Laroche