AU VAL VIGEANT L’ AVENIRCUP A TERMINE LA BOUCLE

mercredi 29 novembre 2017 par IMEC

Jean-Luc Delort, Merlin MP88 Alfa emmène le peloton et s’impose par deux fois

Commencée ici même en avril, la saison des petits prototypes de l’Avenircup a terminé la boucle ici même, à l’occasion des 2 manches de l’Open Protos, organisées par l’ASA du Vigeant, dans le cadre des Trophées d’ Automne. C’est donc 16 pilotes qui avaient pris le risque d’affronter des conditions hivernales, pour disputer cette finale 2017. Si la place de leader de Jean Luc Delort semblait assurée sauf incident, celle de dauphin était plus incertaine entre Gilles Landrin et Patrick Lebeaupin très proches l’un de l’autre. Jean Luc Delort super motivé, voulait visiblement faire mentir l’adage « jamais 2 sans 3 » lui qui par 2 fois avait fini second du Challenge Avenircup derrière l’imperturbable Gilles Landrin les précédentes saisons.

Les essais : on va vite le vérifier dès les essais avec une pole position établie avec 3 secondes d’avance sur Lionel Martinucci seul, alors qu’ il n’en est qu’à sa 5e course, à pouvoir suivre le rythme du vieux briscard aux 40 années d’expérience. Derrière eux, les conditions de piste délicates entraînent des écarts inhabituels ; en effet les basses températures du matin n’ont pas permis de réaliser des exploits. D’ailleurs le meilleur temps a été effectué au 2e tour par Delort suivi par Lionel Martinucci et Patrick Lebeaupin. Gilles Landrin gêné par la buée sur la visière de son casque étant relégué en 9e position. Suivent le rapide Bernard Dupuy 4e, Cyrille Rubaud et Jean Luc Mainguy (Team Simkit). Dominique Chauvet sur la Rouyer Martini effectue une belle prestation avec un bon 7e temps. Devant Jacques Lemoine, Pascal Sadorge, Jojo Esteves, Jacky Esnault, Jean François Coutens, François Didier-Chollat, Jean Marc Dureanteau, et Didier Bastard, ces trois derniers étant accablés d’ennuis mécaniques. Heureusement Didier Bastard dont c’était la toute première participation a pu réparer à temps pour participer à la course1 en changeant les joints de boite récupérés sur la Geri RB10 qui avait cassé la veille.

François Didier Chollat avec sa Malbo LF 279 Simca

Course 1 : auteur d’un départ parfait Jean Luc Delort emmène le peloton de cette 1re course avec autorité, suivi de près par Patrick Lebeaupin et Lionel Martinucci. Durant trois tours ces deux derniers vont se livrer une bataille mémorable dont Lionel sortira vainqueur. Pendant ce temps-là Delort s’est assuré une confortable avance de 15 secondes qu’il gardera jusqu’à l’arrivée. Après l’abandon de Dupuy sur sa Legallen suivaient Mainguy solidement installé à la 4e place devant Landrin, le prometteur Didier Bastard, Chauvet sur la Rouyer Martini, Jacques Lemoine le pilote constructeur des ACL, Esnault et Jojo Esteves privé de 5e rapport. Jean Francois Coutens fermant la marche alors qu’au niveau des abandons sur incidents mécaniques on comptera Pascal Sadorge, Cyrille Rubaud et François Didier-Chollat ,Dureanteau n’ayant pas pris part à la course . Le prix de la combativité Christian Dubois sera donné à Didier Bastard qui aura fait un exploit de réparé son embrayage et désaccouplé son moteur en 1 heure.

Course 2 : Martinucci en première ligne s’envolait magnifiquement devant Mainguy, Delort et Lebeaupin ; Delort revenant dans les roues du leader s’en suivait une bataille entre ces deux concurrents qui vont se passer et se repasser durant toute la course ; la victoire revenant à Delort et le record du tour en 1.53.6 à son rival. Ils laisseront le 3e à plus d’une minute. Patrick Lebeaupin en terminant 3e va s’octroyer la 2e place du Challenge en reléguant Landrin sur la 3e marche. Suivent ensuite Lemoine (moteur tournant sur 3 cylindres), Esnault, Sadorge, Bastard, et Esteves.

Patrick Lebeaupin sur son Arc MF9 Honda terminent pas deux fois sur la 3e marche du podium

A noter la grande première de Sophie Schom championne de simulateur qui pour sa toute première course en terminant 11e remporte la Coupe des Dames. Enfin, Coutens avec une SIB Renault bien préparée s’octroyait la classe A tandis que Cyrille Rubaud embrayage hors d’usage continuait son chemin de croix. Un jeune qui ne demande qu’à gagner en 2018, des féminines qui se lancent dans la course, des anciens qui font le spectacle, on attend la prochaine saison avec impatience. Au classement du Challenge Avenircup c’est Jean Luc Delort qui remporte la palme devant Patrick Lebeaupin , le régulier Gilles Landrin et le p’tit nouveau Lionel Martinucci. 28 concurrents en 2017 et 25 voitures ont participé aux courses auxquelles se sont inscrits les membres du Club Avenircup. Pour une première ce fût une belle réussite qui attend maintenant 2018 avec impatience.

Les classements sont ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article6815

B.L.S. – communiqué © D.R.